Meilleures ventes

Accueil

Lettre d'informations

Le panneau de contreplaqué

Le panneau de contreplaqué bois est un matériau utilisé depuis de très nombreuses années, ses qualités et ses performances sont indéniables, mais comment est-il fabriqué ? Sans rentrer dans les détails trop techniques mais afin de comprendre la fabrication du panneau contreplaqué que vous allez utiliser, voici les principales les étapes.

               1.le déroulage

Après que l'arbre soit abattu, il est débité en longueurs standards. Ces longueurs sont définies suivant la qualité du bois et ce qu'on espère y trouver. L' opération de déroulage est une étape très importante pour la suite. Pour faire simple, rappelez-vous les bancs de l'école primaire et l'utilisation du taille-crayon, le déroulage ce n'est ni plus ni moins qu'un rondin de bois qui tourne parallèlement à une lame de couteau montée sur une machine. Le ruban de bois obtenu, d'une épaisseur comprise généralement entre 10/10mm et 30/10mm, va devenir le placage nécessaire à la fabrication du contreplaqué. Le placage de meilleure qualité sera destiné au parement (appelé face) du panneau.

déroulage pour obtenir du placage

               2. le séchage et la purge des défauts

L'avantage du contreplaqué par rapport au bois naturel est qu'il en utilise uniquement toutes les qualités. En effet lors du séchage, tous les défauts naturels du bois non compatibles avec la réalisation de contreplaqué sont supprimés. Suite à ce premier tri grossier, une nouvelle sélection suivant des critères normalisés est réalisée.

placage et ses défauts

placage bois

                3. Le collage et la cuisson

Lors de cette étape, les placages sont encollés et assemblès fils croisés. Les essences de bois, les épaisseurs de placages et les qualités sont combinées. Le nombre de placage nécessaire à la réalisation de l'épaisseur du panneau correspond au nombre de plis du panneau. Le panneau de contreplaqué a toujours un nombre de plis impair. Les colles industrielles utilisées permettent différentes utilisations du produit fini. Les panneaux de contreplaqué cuisent dans des presses à une température comprise entre 100° et 130° et sont soumis à une pression de 8 à 10kg/cm², ces deux paramètres sont essentiels pour donner au contreplaqué ses performances.

               4. La finition

Il ne reste plus maintenant qu'à rendre présentable le produit brut. Le panneau est équarri ( on met le panneau à dimension en découpant  dans la longueur et la largeur la surdimension) et on le ponce généralement au grain 80. Cette dernière opération permet de valider la conformité du produit. 

                     

         Comment choisir son contreplaqué ?

   

                1. Le collage intérieur

Le collage intérieur est réalisé à base d'une colle urée formol. Cette colle blanche ne permet pas au panneau d'être utilisé dans une atmosphère humide bien que les fabricants Français pour valider la conformité du collage laissent des éprouvettes ( petits morceaux de contreplaqué normalisés) 24h00 en eau froide.

C'est dans cette qualité de panneau que sont admis les défauts les plus importants. Ces défauts sont d'ordre esthétique et ne nuisent pas à l'utilisation en intérieur. Les manques de bois sur les faces sont rebouchés à la pate à bois ou parfois par des pièces de bois.

               

                2.Le collage extérieur

Il est nécessaire de faire une correction sur l'appellation des produits. L' appellation " marine" dans le language courant désigne un panneau destiné à une utilisation extérieure. Le contreplaqué est un matériau très performant mais aussi cher, il est mieux de l'utiliser à bon escient. Les essences de bois qui composent un contreplaqué marine sont exotiques et leur approvisionnement est de plus en plus compliqué. Un panneau tout peuplier collage extérieur CTBX convient parfaitement pour toutes utilisations standards et sera moins onéreux.

Le collage extérieur est réalisé  à base de colle phénolique ou mélamine urée formol. Ces colles autorisent une utilisation en extérieur abrité et extérieur non abrité. Les fabricants Français ont développé une norme "NF extérieur CTBX". Les éprouvettes (petits morceaux de contreplaqué normalisés) sont plongés 72h00 dans l'eau bouillante et les tests réalisés après cette immersion valident la conformité du collage.

Les défauts rencontrés dans ces panneaux sont moindres et doivent être obligatoirement bouchés avec un mastic de type extérieur

               

                3. Le collage marine

Le collage marine est réalisé exactement avec la même colle que le collage extérieur. Ce qui permet de différencier ce collage sont les essences de bois admises, la qualité du bois utilisé (on est proche du zéro défaut). L'application des panneaux marine est extérieure abritée ou extérieure non abritée. Ces panneaux sont en général utilisés pour la fabrication de bateaux ou de tout autre réalisation nécessitant des performances mécaniques élevées.

                           Les normes 

Les panneaux de contreplaqué sont soumis à de nombreux contrôles et sont régis par différentes normes. Les fabricants communiquent sur les performances de leurs produits.

C'est la norme NF EN 635-2 qui établit un classement des faces (parements du panneau). Les défauts admis y sont répertoriés. Les contreplaqués peuplier vendus sur ce site sont fabriqués avec une qualité II/III.

Face II, sont admis: face naturelle avec différences de couleur peu contrastées, noeuds sains de diamètre de 35mm, petits noeuds ouverts de 10mm de diamètre et gerces légères (fissures dans le sens du fil) si bien mastiqués. Les gerces sont d'une largeur maximum de 5mm pour une longueur maximum de 50 cm pour un panneau de 2,50m et au nombre maximum de 3 dans une largeur de 1.22m. Ces faces conviennent pour un vernis teinté, une peinture.

Pour un vernis incolore, il est nécessaire de questionner "jr.contreplaque.fr".

Face III, sont admis: face naturelle avec différence de couleur plus contastrée, noeuds sains de diamètre 50mm, petits noeuds ouverts de 10mm non mastiqués et gerces (fissures dans le sens du fil) d'une largeur maximum de 20mm et mastiquées. Ces faces conviennent pour le côté non visible du panneau.

Pour un besoin des 2 faces visibles, veuillez contacter "jr-contreplaque.fr"

Les tolèrances dimensionnelles sont établies selon la NF EN 315. Les formules suivantes permettent de calculer les épaisseurs minimum et maximum d'un panneau de contreplaqué. Calculons pour un panneau de 10mm:

Epaisseur maximum :  ép+(0.2+0.03ép) soit pour un panneau de 10mm

                                  10+(0.2+0.03*10)=10.5mm

Epaisseur minimum :    ép-(0.4+0.03ép) soit pour un panneau de 10mm

                                  10-(0.4+0.03*10)= 9.3mm 

La différence d'épaisseur sur un même panneau de contreplaqué peut atteindre 0.6mm.

La planéité des panneaux contreplaqués n'entre pas dans le cadre des normes européennes. En effet, le contreplaqué reste un produit naturel soumis aux variations thermiques et hygrométriques qui peuvent, dans certaines circonstances avoir un impact sur la planéité. Pour stabiliser au mieux le panneau de contreplaqué, il faut le stocker à plat et s'il doit être utilisé en intérieur, l'entreposer pendant 48h00 dans la pièce où il doit être installé. Cependant même si ce phénomène de tuilage peut apporter une certaine gène lors de la mise en oeuvre, il n'a aucune incidence sur les performances du panneau ou sur la qualité de son collage. Les panneaux de faible épaisseur sont évidemment ceux qui présentent le plus souvent ces déformations (imaginez la comparaison entre une feuille de journal et une feuille de carton).

Accueil


Meilleures ventes

Accueil

Lettre d'informations